BANNER-ACCUEIL_web.gif
 

le chantier du chum
mis en scène

UN PROJET PRODUIT PAR CANNONDESIGN + NEUF ARCHITECT(E)S RÉALISÉ PAR KARINE SAVARD
EN COLLABORATION AVEC LES TRAVAILLEURS DU CHANTIER DE CONSTRUCTION DU CHUM 

 
Capture d’écran 2016-11-06 à 13.26.42.png

scène 1  
L'APPLICATION

des panneaux de cuivre sur la passerelle Sanguinet

14 avril 2016  À l'intérieur de l'échafaudage suspendu au-dessus de la rue Sanguinet, les bruits accentués et les gestes soudains du travail forment un contraste avec le silence de cet espace six mois plus tard, lors de la finition des systèmes électriques 14 octobre 2016 Un travailleur, auquel je fais remarquer le déplacement du soleil sur la surface de cuivre maintenant dépourvue de l'échafaudage, me suggère un point de vue pour cadrer l'image de l'infrastructure.

Capture d’écran 2016-11-06 à 13.26.42.png

scène 2  
LA MAÇONNERIE

des marches du clocher Saint-Sauveur

15 avril 2016 J'évoque aux travailleurs responsables de la maçonnerie du clocher mon intention de mettre en scène leur activité à l'aide de deux appareils de prise de vues et d'un microphone, de manière à mettre en rapport des plans rapprochés des gestes et des outils de leur travail à des plans plus larges de l'espace architectural. Pour les besoins du tournage, nous convenons de déplacer un camion de manière à soulever le point de vue d'une caméra.

Capture d’écran 2016-11-06 à 13.26.42.png

scène 3  
LE SOULÈVEMENT

de l'escalier dans l'atrium

29 avril 2016  Pendant que je captais des images du travail à l'étage supérieur, le contremaitre responsable des escaliers s'est approprié le microphone que j'avais laissé au niveau du rez-de-chaussée afin de raconter son travail.  2 mai 2016  Alors que je suis de retour sur le chantier quelques jours plus tard, il me partage les photos prises avec son téléphone durant le processus des travaux.

Capture d’écran 2016-11-06 à 13.26.42.png

scène 4  
LE REVÊTEMENT

de la terrasse Saint-Denis

2 novembre 2016  L'ampleur de la superficie et le changement constant de l'accessibilité des corridors due aux travaux rendent l'orientation laborieuse sur le chantier. Un travailleur affairé à inspecter des plans du site, installé à contre-jour d'une fenestration, m'indique le trajet à prendre pour me rendre sur la terrasse du huitième étage. 

Capture d’écran 2016-11-06 à 13.26.42.png

scène 5
LE DÉPLACEMENT

des aimants dans les cages Faraday

15 avril 2016  Les électriciens et tuyauteurs procèdent aux installations électriques dans les cages Faraday, des pièces qui sont entièrement isolées avec des panneaux en cuivre, du plancher au plafond.  12 novembre 2016 Quelques mois plus tard, les surfaces brillantes, le filage et les tuyaux de ventilation sont dissimulées sous les murs, prêts afin de recevoir des aimants qui sont livrés avec une grue à partir de l'avenue Viger.

Capture d’écran 2016-11-06 à 13.26.42.png

scène 6
LE FAÇONNAGE

des salles électriques, informatiques et mécaniques

6 octobre 2016 Les accès étant limités dans la salle électrique du sixième étage, un travailleur accepte d'y circuler en manipulant la caméra afin de capter des images de l'espace. 4 novembre 2016 Pendant ce temps, les plombiers et les tuyauteurs procèdent au travail de finition des salles mécaniques.

Capture d’écran 2016-11-06 à 13.26.42.png

scène 7 
LE RECOUVREMENT

en cuivre de l'espace de recueillement

20 juillet 2016 Les travailleurs procèdent à l'installation de panneaux de cuivre à l'extérieur d'un espace voué au recueillement. Un responsable des travaux accepte de participer à la mise en scène de la vidéo, en déplaçant les panneaux de manière à ce que soit visible à la caméra la surface cuivrée du métal. 2 décembre 2016 Quelques mois plus tard, alors que la finition intérieure est entamée, une impression de calme est déjà perceptible dans la salle.

Capture d’écran 2016-11-06 à 13.26.42.png

scène 8
L'INTÉGRATION

des oeuvres dans les espaces publics

7 septembre 2016 Alors que les œuvres sont intégrées aux espaces publics, différents travaux de finition sont en cours sur le chantier. J’observe la minutie et la précision des gestes impliqués dans les différents savoirs faire.

Capture d’écran 2016-11-06 à 13.26.42.png

scène 9 
LA SORTIE

des travailleurs du chantier

6 octobre 2016 J’évoque à un travailleur qui m’interroge à propos de la caméra placée devant l’entrée du chantier, la référence au film La sortie de l'usine Lumière à Lyon, réalisé par Louis Lumière en 1895, considéré comme l'un des premiers films de l’histoire du cinéma.